Escroc dma, les vrais avis...

La notion de police ou contrat d’assurance

Nul ne peut se prétendre à l’abri de tout accident que ce soit domestique ou encore au travail qui nous rend inaptes à continuer. Tout ce que nous avons amassé comme économie partira donc en fumée étant obligée d’arrêter. Et quid si l’on meurt, laissant nos enfants ou notre conjoint dans le besoin ? Signer un contrat d’assurance DMA est un acte de bienveillance même si à la fin les événements dans le contrat ne se réaliseront pas.

L’assuré signera un contrat d’assurance nommé “police d’assurance”. Le contrat est l’acte juridique par lequel deux ou plusieurs personnes entendent créer des droits et obligations réciproques. Quand il s’agit d’assurance, il n’a pas de caractère synallagmatique. Compte tenu des avantages procurés par le contrat d’assurance les deux parties sont gagnantes-gagnantes. Il est assez simple de comprendre comment marche le système.

Une mutuelle pour permettre de s’attendre au pire

À leurs créations, les assurances permettaient aux marchands grecs de faire face aux risques des pertes de leurs marchandises en cas de tempête sur mer. Une sorte de ligue cotisait pour les remplacer. Il n’y avait alors rien à craindre lorsqu’on prévoit d’acheter des marchandises rares. Puis ce mécanisme fut adopté pour la plupart des entrepreneurs et des simples particuliers.

S’il ne s'applique que sur les biens auparavant, avec l’assurance DMA il étend son domaine de couverture pour les dommages subis au corps même de l’assuré. DMA signifie assurance décès et mutilation accidentelle.

Pour le cas du décès, l’assurance accorde une somme à nos proches survivants pour faire face aux diverses dépenses de l’enterrement ou de l’incinération, des frais d’hôpitaux, mais surtout de la perte d’une personne source d’une grande part de revenu dans la famille. Mais la DMA mutuelle est aussi une prévoyance dans le cas où l’on perd l’un de nos membres ou encore la perte de la vue, etc.

Ne pas toujours crier à l’arnaque

Inutile de parler des complications que vous rencontrerez si jamais cela vous arrive. Ce système est assez récent. Et il faut savoir prendre le risque de se faire traiter d’arnaqueur. En effet beaucoup ne sont pas en mesure de cerner le système des assurances. Ils pensent qu’il suffit de s’y souscrire pour avoir une assistance pécuniaire.

En réalité ce genre de contrat est strictement encadré par la loi. Ils finissent par dénoncer, voir intenter des actions en justice à tort. Mais, pire encore, ils n’hésitent pas à faire des campagnes à travers le web comme quoi on les a arnaqués. En réalité dans un contrat d’assurance il est toujours probable que le fait déclencheur de l’obligation d’assistance ne survient pas notamment en cas d’accident non mortel, mais assez grave. En cas de décès le montant sera calculé selon plusieurs données comme la circonstance de la mort.